Gérer les ressources pour le développement: L'utilisation des systèmes nationaux de gestion des finances publiques par Collectif

Gérer les ressources pour le développement: L'utilisation des systèmes nationaux de gestion des finances publiques

Titre de livre: Gérer les ressources pour le développement: L'utilisation des systèmes nationaux de gestion des finances publiques

Éditeur: OECD

Auteur: Collectif


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Collectif avec Gérer les ressources pour le développement: L'utilisation des systèmes nationaux de gestion des finances publiques

La réussite du processus de développement dépend pour beaucoup de l’efficience, de l’intégrité et de l’efficacité avec lesquelles l’État collecte, gère et dépense les deniers publics. L’amélioration des règles et institutions qui encadrent ces activités devrait donc être une composante essentielle de toute démarche en faveur du développement. La consolidation de la gestion des finances publiques, et de la bonne gouvernance de façon plus générale, étant au cœur des Objectifs du millénaire pour le développement, la Déclaration de Paris (adoptée en 2005) vise à encourager les donneurs et les pays partenaires à déployer des efforts conjoints pour renforcer leurs systèmes de gestion des finances publiques. Ce rapport a pour objet de faire le point sur les progrès accomplis concernant la consolidation de la gestion des finances publiques et de formuler des recommandations sur la voie à suivre pour atteindre les objectifs 2010 fixés dans la Déclaration de Paris.

Il examine les avantages et le bien-fondé de l’utilisation des systèmes nationaux, evalue les progrès réalisés en direction des objectifs énoncés dans la Déclaration de Paris, passe en en revue toute la palette de réformes intéressant la gestion des finances publiques engagées dans les pays partenaires, étudie les facteurs de réussite des réformes entreprises dans le domaine de la gestion des finances publiques, examine les paramètres qui influent sur les décisions qui sont prises d’utiliser, ou non, les systèmes nationaux de gestion des finances publiques, en mettant l’accent sur les risques perçus et sur la manière dont ils sont évalués et gérés, et reprend les conclusions du Programme d’examen des dépenses publiques et d’évaluation de la responsabilité financière (PEFA) qui contient des informations sur la qualité des systèmes nationaux de gestion des finances publiques.

Il ressort de cette étude que désormais, et peut-être plus que jamais auparavant, pays partenaires et donneurs doivent absolument s’employer à bâtir une confiance mutuelle et à œuvrer ensemble à la construction de véritables partenariats au service de résultats.